LE CAMP de BOURG-LASTIC

bandeau_12.jpg
Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail

La Grenade explose...

Fait divers passé année 198?

La Grenade Antichar expose dans leur véhicule

Deux appelés du 92e RI blessés sur une route près du camp de Bourg-Lastic

CLERMONT-FERRAND. - Deux appelés du contingent ont été grièvement blessés, hier, vers 16 heures,' près du camp de Lastic. (Puy De Dôme), par une grenade à fusil antichar qui a explosé dans leur véhicule.
 Charles ********, 20 ans, originaire de Marseille, et Duhamel ******, 20 ans, demeurant à Bourbon-l'Archambault (Allier), tous les deux soldats au 92e RI. de Clermont-Ferrand, ont été évacués par deux hélicoptères sur le CHRU de Clermont-Ferrand.
Les deux jeunes militaires, détachés au camp d'entraînement de Lastic (sur la commune de Bourg-Lastic, à une cinquantaine de kilomètres de Clermont-Ferrand et aux confins de la Corrèze et de la Creuse), circulaient à bord d'une camionnette C 35, sur la route départementale 987, lorsque l'explosion s'est produite. Peu de temps auparavant, ils avaient ramassé une grenade à fusil antichar qui avait été tirée; sur un champ de tir, mais n'avait pas explosé. Contrairement aux règles de sécurité qui exigent que "explosif soit détruit sur place, ils le chargeaient à l'arrière de leur véhicule pour le rapporter au camp.
Les cahots de la route déclenchaient la violente explosion qui a coupé le véhicule en deux. Avec ce type de grenade, capable de percer 25 centimètres d'acier, la déflagration est orientée de façon linéaire. Ce détail explique que les militaires n'aient pas, été tués sur le coup par les éclats. L'explosion orientée vers le sol à percé le plancher de la camionnette et creusé un trou de 50 centimètres dans 1a chaussée. Les deux appelés ont, néanmoins, été sérieusement blessés à abdomen et à un pied. Ils souffrent tous les deux de troubles respiratoires .
Hier soir, leur vie ne semblait pas en danger, même si les effets des blessures pulmonaires infligées  par le souffle d'une telle explosion ne sont pas toujours immédiats .  L'explosion s'est produite au croisement du CD 987 - une route également utilisée par les civils - avec le chemin menant au camp. Les blessés ont été évacués l'un par l'hélicoptère de la Protection civile, l'autre par l'hélicoptère de la gendarmerie basé à Egletons. Les pompiers de Bourg-Lastic et le SAMU de Clermont-Ferrand se sont rendus sur les lieux, ainsi que le capitaine ********, commandant la compagnie de gendarmerie de La Bourboule, qui est chargée de l'enquête. 


SOFTWARE D63.FR