LE CAMP de BOURG-LASTIC

bandeau_12.jpg
Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail

Armmée Britanique

Extrait la Montagne 198?

LES CADETS DE LA REINE EN TERRE D'AUVERGNE

royal 1

C'est une tradition et Dieu sait si les Britanniques savent les préserver, les régiments écossais ne se déplacent jamais sans une cornemuse. Le caporal Anthony Draper, sert pour sa part au 2e Bataillon de Scots Guards.
Il porte l'uniforme traditionnel dont le tartan (le dessin et les couleurs dù kilt) est celui de la famille royale d'Angleterre.

Une splendide pancarte rouge Vif trône dans I'herbe verdie par les premiers assauts du printemps. ,On y lit «Victory college» en lettres d'or. Un peu plus loin, une Land Rover camouflée montre quand même son volant à droite! Le dépaysement s'opère petit à petit.
Puis c'est le choc. On a beau s'y attendre, cela fait tout de même un drôle d'effet. Il est là, en grande tenue rouge et noire, la cornemuse vissée sous le bras et le bonnet à poil caressé par le vent léger. Un Ecossais, un vrai. .. à Bourg-Lastic. My God !

C'est une tradition et Dieu sait si les Britanniques savent les préserver, les régiments écossais ne se déplacent jamais sans une cornemuse. Le caporal Anthony Draper, sert pour sa part au 2e Bataillon de Scots Guards.
Il porte l'uniforme traditionnel dont le tartan (le dessin et les couleurs dù kilt) est celui de la famille royale d'Angleterre.

Une splendide pancarte rouge Vif trône dans I'herbe verdie par les premiers assauts du printemps. ,On y lit «Victory college» en lettres d'or. Un peu plus loin, une Land Rover camouflée montre quand même son volant à droite! Le dépaysement s'opère petit à petit.
Puis c'est le choc. On a beau s'y attendre, cela fait tout de même un drôle d'effet. Il est là, en grande tenue rouge et noire, la cornemuse vissée sous le bras et le bonnet à poil caressé par le vent léger. Un Ecossais, un vrai. .. à Bourg-Lastic. My God ! 

 

 

royal 2

 

 
 royal_2LE captain Tompkins, du 2" Royal Tanks Regiment (RTR) et commandant du camp pendant l'exercice, est conforme à l'image que l'on peut se faire de l'officier britannique. Les étoiles brillent sur les épaules du pull noir, l'œil bleu sous le béret traduit un flegme légendaire. Enfin, pour parachever l'ensemble, il tient à la main la lourde canne, apanage des officiers de chars depuis 1916.
Il règne avec calme sur tout un petit univers transporté en Auvergne pour cause d'entraînement.
En effet, on parle beaucoup anglais à Bourg-Lastic et dans les environs depuis le 22 avril. Le terrain militaire a été mis à disposition jusqu'àu 2 avril, des brillants spldats de Sa Majesté.
La populatfë>nlocale a d'ailleurs commencé à s'adapter: les « visiteurs» ne dédaignent pas les bons moments de' détente dans les bistrots locaux, tandis que le splendide caporal Draper, du 2" Bataillon des Scots Guards, n'hésite pas à revêtir la grande tenue pour pousser un petit air de cornemuse à la sortie de la. messe, ici ou là ..
Mais nos autochtones ont égaIement eu à intervenir de façon plus concrète en donnant quelquefois de bons coups de main aux jeunes cadets en exercice. Car il s'agit bien d'un exercice.
Si tous les Français connaissent Saint-Cyr, les Britanniques sont fiers de Sandhurst, l'équivalent outre-Manche de notre école d'officiers. «Quel que soit le
. cycle choisi, long ou court, chaque élève officier de l'armée de terre britannique passe par Sandhurst» explique le lieutenantcolonel Daniel Onimus, officier français de liaison et instructeur à l'Ecole de guerre britannique et à l'Académie royale de Sandhurst.
Alors que le cycle français est de trois ans, les élèves-officiers d'outre-Manche sont formés en un an s'ils sont bacheliers et six
mois s'ils sont une femme ou titulaires d'une licence. L'aca-, démie, qui regroupe 2.500 élèves dont 800 sont promus chaque année, est divisée en trois collèges.
L'un d'eux, le Victory College (245 militaires) effectue actuellement au camp de Lastic le traditionnel exercice de fin de promotion. Il comprend une phase de combat conventionnel et une autre axée sur des actions de contre-révolution et anti-insurrectionnelles. Cette manœuvre, sorte de révision générale des connaissances acquises à Sandhurst, se déroule normalement à Chypre. Mais le Golfe mobilisant (j'importants moyens, il a fallu chercher le dépaysement dans les montagnes d'Auvergne.
Les Français ont d'ailleurs fou[J1.L .. !ne partie des subsistances. Le général Andrieu, délégué militaire départemental, a en outre accueilli personnellement les responsables du détachement de près de 500 personnes.
LA REINE SERA PRESENTE
Tandis que les jeunes cadets découvrent les joies du crapahutage nocturne dans cette belle région accidentée, deux unités de prestige sont venues leur donner la réplique: les Scots Guards du 2" Bataillon et les Gurkas népalais, célèbres pour leur cou-, rage et le gourkis, ce terrible poignard recourbé.
Un Britannique, même à l'étranger,.demeure avant tout fidèle à sa façon de vivre. Les clubs de golf et les ballons de rugby ont donc suivi les fusilsmitrailleurs de ces deux régiments-plastron, les cadets n'ayant pas l'opportunité de se détendre en ce moment. Seule concession à la vie française : la nourriture qui a été achetée dans l'Hexagone. Mais n'exagérons rien : le thé- et le bacon sont d'origine.
Las, tout ce petit monde re-
trouvera bientôt sa douce Albion. Dans dix jours. les chaussures devront briller comme des ·chromes de Rolls. Les élèves-officiers recevront leurs épaulettes et su- 1 prême honneur, la reine sera présente! 

  Rémi B. DES CHAUX. (Photo: Jean-Louis BEL TRAN)


SOFTWARE D63.FR